BLURAYActu

Don't Breathe : le test blu-ray.

29 Mars 2017 , Rédigé par TheGame Publié dans #A la une, #blu ray, #brd, #bluray disc, #dvd, #crime, #horreur, #thriller, #don't breathe

Don't Breathe est disponible depuis le 15 février en BRD et DVD chez SPHE.

Synopsis:
Pour échapper à la violence de sa mère et sauver sa jeune sœur d’une existence sans avenir, Rocky est prête à tout. Avec ses amis Alex et Money, elle a déjà commis quelques cambriolages, mais rien qui leur rapporte assez pour enfin quitter Détroit. Lorsque le trio entend parler d’un aveugle qui vit en solitaire et garde chez lui une petite fortune, ils préparent ce qu’ils pensent être leur ultime coup. Mais leur victime va se révéler bien plus effrayante, et surtout bien plus dangereuse que ce à quoi ils s’attendaient…

Video: 2.40:1 16/9 BRD 1080p HD
Audio: DD5.1 (Anglais, Français) BRD DTSHD-MA5.1 (Anglais, Français)
Sous-titres: Français, Anglais
Bonus:
- Scènes supprimées
- Pris au piège
- Créer la Maison de l’Horreur
- Rencontrez l’équipe du film
- Commentaire audio de l’équipe du film
- L’homme des ténèbres
- Les sons de l’horreur

Image : **** Son : **** Bonus : ** Film : *** BRD : ***

Le BRD :  Quand un film se déroule presque entièrement de nuit dans un lieu isolé et avec une luminosité minimale, il faut un directeur photo compétent aux commandes. Et un transfert idoine sur la galette. C’est le cas avec Don’t Breathe qui retranscrit l’ambiance angoissante de l’image avec une virtuosité sans faille. Du bien bel ouvrage. Idem pour l’ambiance sonore qui ne prends pas le pas sur les dialogues et une musique qui évite le jump scare facile. Niveau bonus, c’est pas transcendant mais ce genre de film ne nécessite pas vraiment une plongée totale dans les arcanes de sa création. 

Le film : Avec son pitch à tiroir roublard et ses 89 minutes bien tassées qui empâchent les fioritures de s’accumuler , Don’t Breathe est un thriller efficace dont on en remarque le caractère capilotracté qu’après le visionnage.  Fede Alvarez délaisse les effets de gore un peu facile de son remake d’Evil Dead ( qui prenait déjà aux tripes ) mais retrouve son actrice Jane Levy dont le rôle au sein du film prend de plus en plus d’importance (et donc attire les dangers jusqu’au plus glauque et malsain) . Jouant à fond la carte de l’horreur est humaine et seule une volonté et une astuce du feu de dieu peuvent vous sortir de là, Don’t Breathe permet de passer un moment sans prise de tête et d’une efficacité redoutable. Il ne marquera pas l’histoire du cinéma mais, tout comme le récent The Shallows / Instinct de Survie, permet de suivre une histoire haletante qui va crescendo. Quitte à tiquer après coup. Mais tant que la magie opère durant la projection...


Test rédigé par Geoffrey.

 

 

Don't Breathe : le test blu-ray.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article