BLURAYActu

Terminator Genisys : le test BRD.

21 Novembre 2015 , Rédigé par TheGame Publié dans #A la une, #blu ray, #brd, #dvd, #action, #aventure, #science fiction, #thriller, #terminator genisys

Terminator Genisys : le test BRD.

Terminator Genisys sortira en BRD et DVD le 11 novembre prochain chez SPHE. Voici les détails et le visuel.

Synopsis:
Dans la guerre qui oppose l’homme à la machine, Kyle Reese (Jai Courtney, The Divergent Series) est renvoyé en 1984 par le chef de résistance John Connor (Jason Clarke, Everest) pour y protéger sa jeune mère Sarah Connor (Emilia Clarke, « Game of Thrones »). Or cette fois-ci, des événements inattendus ont complètement bouleversé le passé et c’est l’avenir de toute l’humanité qui est en jeu. Reese est bien obligé d’unir ses forces avec Sarah et son « Gardien » (Arnold Schwarzenegger) afin de sauver le monde et d’éviter que les Terminators ne continuent à évoluer.

Video: 2.35:1 16/9 BRD 1080p HD
Audio: DD5.1 (Anglais, Français) BRD Dolby Atmos (Anglais) DD5.1 (Français)
Sous-titres: Français, Anglais
Bonus:
- Family Dynamics: le processus du casting de Terminator Genisys et la façon dont les acteurs ont interprété quelques-uns des rôles les plus emblématiques dans l’histoire du cinéma
- Infiltration and Termination: Jetez un coup d’œil dans les coulisses des plateaux de tournage à San Francisco et à la Nouvelle Orléans
- Upgrades: VFX of Terminator Genisys: Découvrez les effets visuels révolutionnaires derrière les impressionnantes scènes d’action du film



L'Image : **** Le son : **** Les bonus : ** Le Film : * Le BRD : ***


Le BRD : Il devient de plus en plus difficile de parler de la qualité actuelle des Blu-ray discs édités par les gros studios (et par des plus petites structures aussi hein, pas de sectarisme élitiste ou capitaliste ici ) car l'encodage soigné et au top est l'argument de vente du support HD qu'est le blu-ray à une époque où, dieu sait pourquoi, le public continue d'acheter des DVD's pour les regarder sur des écrans HD qui renvoient en pleine face l'infériorité qualitative de ce support délaissé par les majors ( comparez un DVD encodé avant 2010 et après, c'est indécent). Bref, vous l'aurez compris, se plaindre de l'image et du mixage sonore serait de la mauvaise foi pas possible. Niveau bonus, nous avons ici une heure de supplément pas inintéressant mais flirtant toujours trop avec le promotionnel. Rappelons que le promotionnel sert à donner envie au spectateur d'aller voir le film, s'il achète le film, c'est que la promo a fait son boulot…alors pourquoi diantre continuer à en faire ?


Le film : 2015 aura été l'année Nostalgie. Non, pas la station radio, mais le sentiment principal se dégageant des blockbusters. On a revu les dinos de Jurassic , Mad Max et Star Wars vient clôturer l'année ( à tel point que les gens ne comptent pas les jours avant Noël mais avant le retour des Jedi ! ). Là où Jurassic World ( film sentant la fosse septique ouverte et aux miasmes visibles) reprenait sans vergogne ce qu'il fallait dans les précédents films (et même dans d'autres films, comme Avatar) ce dont le réalisateur avait besoin, on ne peut pas taxer Alan Taylor de faire pareil avec ce cinquième épisode de Terminator : ici, plutôt que je faire en sorte que le spectateur se déplace par nostalgie pure, on va aussi jouer avec la nostalgie en faisant ré-intervenir des passages entiers des premiers films pour les détourner. Et en fait, à bien y regarder, le script est plein de bonnes petites idées….mais mal traitées ! L'incohérence devient alors l'élément de cohésion du film, ce qui amène à le rendre de plus en plus con, et à prendre le spectateur pour un neuneu incapable de voir qu'on lui sert une soupe en sachet royco et non pas le plat du chef. Le rythme seul du film évite que l'on s'endorme.

Test rédigé par Geoffrey

Terminator Genisys : le test BRD.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article