BLURAYActu

Fifty Shades of Grey : le test BRD.

20 Juin 2015 , Rédigé par TheGame Publié dans #A la une, #blu ray, #brd, #bluray disc, #dvd, #drame, #romance, #fifty shades of grey, #cinquante nuances de grey

Fifty Shades of Grey : le test BRD.

Sortie prévue pour le 9 juin chez Universal en BRD et DVD de Cinquante Nuances de Grey (Fifty Shades of Grey), sortie aussi d'une version Digibook avec un DVD supplémentaire de bonus exclusifs. Voici les détails ainsi que le visuel, le test suivra d'ici peu et sans vouloir m'aventurer, je pense que ce film va sans aucun doute faire l'effet d'un petard mouillé !

Synopsis:
Timide et modeste étudiante en littérature, Anastasia Steele (Dakota Johnson) voit sa vie changer, quand elle interviewe l’énigmatique Christian Grey (Jamie Dornan) et qu’elle se retrouve totalement éblouie par le charisme de l’homme d’affaires et son luxueux train de vie. Se lançant tous les deux dans une liaison passionnée, Ana découvre bientôt que Christian Grey a des secrets et de sombres désirs qui vont la pousser aux limites de son imagination, et même au-delà.

Video: 2.40:1 16/9 BRD 1080p HD
Audio: DD5.1 (Anglais, Français) BRD DTSHD-MA5.1 (Anglais) DTS5.1 (Français, Espagnol)
Sous-titres: Français, Anglais, ...
Bonus:
- Version longue avec fin alternative
- Tease of Fifty Shades Darker
- The world of Christian
- The world of Ana
- Fifty Shades of Grey: Friends & Family
- Behind the Shades
- Fifty Shades: The Pleasure of Pain
- Music Videos
- 360 Set Explorer With Hot Spots

L’image : **** Le son : *** Les Bonus : ** Le Film : 0 Le BRD : **


Le BRD : On ne va pas vous la refaire, « Film récent + bonne caméra numérique + studio puissant derrière = transfert parfait » , dommage dès lors que la photographie du film soit si pauvre dans ses teintes : je pensais sottement qu’une atmosphère sulfureuse devait émaner de la chose, quel nigaud je suis. Niveau son : ce n’est pas un Michael Bay donc ne vous attendez pas à ce que vos voisins appellent les secours (pas même quand ça gémit non. Monsieur, vous qui supportez le film de madame, vous n’aurez même pas le plaisir de passer pour un dieu. Vous êtes perdant sur toute la ligne , pas de pot hein ? ) mais là aussi l’ensemble est correct et colle avec le film. Niveau bonus : trèèèès commerciaux ( tu m’étonnes, quand y a pas d’art y a mala..euh matraquage commercial : quel intérêt de vanter les choses devant un public conquis puisqu’il a acheté le film, je ne sais pas !) mais fournis en nombre.


Le film : Au commencement était les ténèbres, puis vint le verbe. Et avec le verbe, la littérature. Un art délicat. Puis vinrent les éditeurs contraints de plaire aux actionnaires et de vendre papier et encre, même si la littérature n’était pas imprimée. Marc Levy, Guillaume Musso…ils ont profité de ce système mais les éditeurs en voulaient plus. Alors vint Twilight : Levy et Musso passaient désormais pour des Baudelaire éclairés !
Et le phénomène Twilight a engendré du fan-art, de la fan-fiction….dont une qui donnera « 50 shades of Grey ». Bref, un dérivé d’un étron, ça ne donne jamais une fleur. Universal n’a pas réussi à ameuter un seul réalisateur reconnu ou de talent, confiant les rênes ( bon, vu que ça manque de culture avec ce film, je me permets de le faire à sa place : reines c’est la femme du roi OU la monarque régnante quand cette saleté de loi salique est abolie, les rennes ce sont les animaux du gentil papa Noël. Voila, vous ne pouvez plus vous gourez maintenant. Merci qui ? ) du projet à une personne sans style ni talent : par hasard, il se trouve que ce choix est cohérent avec la façon dont aura été écrit ce bouquin euh ce bouzin, parfait manuel du harcèlement sexiste. Mais c’est pas grave pour le public cible, puisque c’est une histoire d’amour toute cul-cul. Allez, poubelle ! Ou dans un champ aussi, parce que c'est tellement puant que ça aurait dû s'appeler 50 nuances d'engrais !

Test rédigé par Geoffrey.

Fifty Shades of Grey : le test BRD.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

TheGame 23/06/2015 14:54

Une grosse daube sans nom avec son matraquage médiatique à 2 francs ... j'en m'en retourne mater un bon Tinto Brass, ça c'est de la bombe ;-)