BLURAYActu

As Above, So Below: le test Blu-ray Disc .

1 Janvier 2015 , Rédigé par TheGame Publié dans #A la une, #brd, #blu ray, #dvd, #horreur, #Mystère, #thriller, #as above so below, #catacombes

As Above, So Below: le test  Blu-ray Disc .

As Above, So Below (Catacombes) sortira en BRD et DVD le 24 décembre prochain chez Universal. Voici les détails ainsi que le visuel.

Synopsis:
Sous Paris, un dédale de couloirs souterrains abrite les ossements de millions de parisiens oubliés. Quand un groupe d’explorateurs s’aventure dans cette immense tombe, ils vont découvrir les secrets les plus sombres qui reposent dans cet antre de la mort.

Á travers cette plongée dans l’effroi et l’horreur, Catacombes sonde les profondeurs de l’esprit humain pour réveiller les démons intérieurs qui sommeillent en chacun de nous.

Video: 1.85:1 16/9 | BRD 1080p HD
Audio: DD5.1 (Anglais, Français) | BRD DTSHD-MA7.1 (Anglais) DD5.1 (Français)
Sous-titres: Français, Anglais, ...
Bonus:
- Inside As Above, So Below

Image : **** Son : **** Bonus : 0 Film : ** BRD : **

Le BRD :

Found-foutage ( dont l'exemple le plus parlant pour la génération née entre 80 et 90 reste Le Projet Blair Witch) oblige, l'image a parfois quelques défauts...placés là pour renforcer l'effet de "réalité" de la chose. Elle est donc parfaitement défectueuse quand il le faut. L'ambiance sonore est naturelle ( encire une fois : found footage oblige) et glisse parfois dans le malaise glauque des plus dérangeant. Hélas, le seul bonus est une featurette de moins de 4 minutes où l'on apprend pas grand chose si ce n'est que le tournage a vraiment eu lieu dans les catacombes de Paris et qu'un travail minimum d'ajout de décors a été appliqué. Il méritait un vrai docu sur le sujet, tant certains décors sont assez étranges historiquement et qu'un éclaircissement sur le sujet aurait été bienvenu.

Le film :

Catacombes et un agréable divertissement (et c’est un horripilé par le found footage qui parle) alliant une quête à la Da Vinci Code ( le Graal étant remplacé par la pierre philosophale supposément découverte par Flamel) avec une ambiance d’enferment proche du terrifiant The Descent de Neil Marshall.

Le rythme et l’ambiance sont les atouts chocs de ce film puisqu’ils permettent une suspension de crédulité assez présente qui permet de ne relever les incohérences qu’après visionnage ( le rapport avec l’Iran n’est jamais expliqué, le pendu au début du film n’a rien à faire là,certains trucs fonctionnent un moment puis plus du tout plus tard, etc…) ainsi que certaines questions laissées en suspend sur les péchés de certains personnages : car c’est d’une descente en « enfer » qu’il s’agit ici. Si l’incursion du fantastique est parfois à la limite du ridicule (moins on en voit , mieux ça marche aurait dû être le maître mot des réalisateurs) , il n’en reste pas moins que le spectacle n’ennuie jamais, ronronne rarement et reste très agréable à regarder.

Le film fonctionne bien entendu grâce à des peurs ataviques fréquentes : peur du noir, angoisse claustrophobique, etc…Cela ne révolutionne bien entendu pas le genre mais l’aventure est à tenter et ce même si la toute fin ressemble plus à un bon Tomb Raider d’antan (pas les films, les jeux vidéos) qu’à autre chose.

Test rédigé par Geoffrey.

As Above, So Below: le test  Blu-ray Disc .

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

TheGame 24/12/2014 09:26

Une belle petite surprise que ce film en caméra subjective, même si le concept est largement usé il n'en reste pas moins possible de renouveler le genre de temps en temps et je dois dire que j'ai passé un bon moment devant As Above, So Below. On se laisse prendre au jeu et l'histoire fonctionne même si un peu tirée par les cheveux il faut l'avouer. Un bon petite film pas prise de tête à savourer tranquilos.